Histoire du Logis

Sylvie et Philippe Bernard sont heureux de vous inviter à passer un agréable séjour dans leur logis du 17 ème siècle La Cascade de Saintonge qui abrite leur famille depuis près de deux siècles.

Venez découvrir la douceur du paysage charentais et son ciel d’un bleu si particulier. Rafraîchissez-vous dans l’eau claire de la Charente ou dans l’écume de la cascade, notre “jacuzzi charentais”

Histoire du Logis

Bien que nous ne disposions pas d’archives très précises sur l’histoire du logis, ce qu’il reste de la tradition orale transmise de génération en génération peut nous laisser dire que sa partie la plus ancienne date du XVIIe siècle.
Construit vraisemblablement par les moines de l’abbaye de Bassac toute proche, il a d’abord eu une fonction agricole en leur servant de ferme ainsi que d’annexe aux différents moulins qui se sont élevés sur le bras de la Charente, creusé lors de la construction du barrage d’où s’échappe aujourd’hui la cascade.
Par la suite, la proximité du “port de Saintonge” lui a fait servir de base de départ pour l’expédition en gabarre des pierres de taille extraites des carrières de Saint-Même.

Ce n’est qu’au XIXe siècle, époque à partir de laquelle nous avons des écrits sur la présence de la famille Barboteau au logis ( un “Louis Barboteau” était conseiller municipal en 1835), que l’activité viticole s’est développée autour de la production du cognac.
Celle-ci s’est arrêtée en 1991 avec le départ à la retraite du père de la maîtresse de maison.
C’est au cours de ce même XIXe siècle que se sont construites les dépendances qui abritent encore les cuviers, les chais de vieillissement où dorment encore quelques vieux fûts emplis de cognac et un superbe alambic charentais rappelant l’activité de bouilleur de cru du maître des lieux.

Carrières de Saint-Même

Port de Saint-Même les Carrières